Cours d'harmonie
 

Le solfège, c'est beaucoup de choses

Tout ce qui fait un cours de solfège


Certains sont assez mal renseignés sur ce qu'est le solfège et le réduisent souvent à apprendre à lire les notes de musique. Bien sûr, la lecture des notes est essentielle et beaucoup de cours commencent sur ce point mais progresser au niveau théorique, c'est beaucoup plus que ça. Je dirais même que c'est beaucoup plus passionnant que cela.

Parcourez le site web à la recherche des titres des cours proposés sur ce site. Ils ne se nomment pas : Lecture de notes I, lecture de notes II, lecture de notes III, n'est-ce pas ? En dehors du travail sur les notes et sur le rythme, à proprement parler, il vous propose d'aborder des sujets beaucoup plus passionnants comme :


Les intervalles

Les grands ou les petits intervalles, les intervalles majeurs, mineurs, diminués ou augmentés, les superpositions de notes ou de mélodies qui seront agréables ou non à l'oreille...

La formation des accords

La succession des trois notes qui forment un accord, les accords parfaits, les accords complexes, le rôle des accords dans l'accompagnement, la formation des accords...

Les modes

Les modes majeurs et mineurs pour commencer mais également les modes anciens, encore très utilisés aujourd'hui et les modes des musiques traditionnelles, comme le mode oriental ou pentatonique, l'impression que laisse chaque mode sur l'oreille...

Les caractéristiques de la musique

Rien n'est possible en musique (même pas simple lecture de notes si scolaire) sans le tempo, qui insuffle une vitesse à la musique ou sans les nuances, qui renseigne sur l'intensités que prendra la musique. Il ne faut pas les oublier et ils se travaillent égalemement.

La portée

Il est important de connaître tout ce qui se place sur une portée, en dehors des notes de musique. C'est ce que fait que l'interprétation du musicien ne pourra pas être confondue avec cette d'un ordinateur : les incations de jeu (avec douceur, subitement...), les modes de jeu (staccato, legato...), les nuances, parfois très fines, les indications diverses (il y en a de toutes sortes)...

Et davantage encore

Et pour aller encore plus loin dans la théorie, lorsque l'on a besoin de rentrer vraiment dans la partition des compositeurs ou que l'on rentre dans l'écriture musicale, dans l'harmonie tonale, on se lance dans l'étude des notes de passage, des appogiatures, des retards, de la transposition, du chiffrage des accords...

L'apprentissage de la théorie musicale est sans fin. Il est utile de penser "Connaître le solfège". Un peu à l'instar des arts martiaux, on ne peut pas dire je connais ou je ne connais pas. On est toujours en train d'apprendre. Ce qu'il faut, c'est simplement connaître ce dont on a besoin.