Aperçu seulement

Présentation


L'étude des silences n'a vraiment de sens qu'au milieu de leur pendant sonore, les notes de musique. Cette leçon a pour but de rendre leur lecture plus aisée. Elle est donc accompagnée de beaucoup d'exercices supplémentaires.

Exemple


Voici pour commencer trois exemples joués à la flûte. Je vous invite à les écouter très attentivement tout en regardant la portée. Dans une deuxième étape, lisez les notes en même temps que la flûte puis dans un troisième temps, lisez les notes sans le support de l'instrument. Le tempo ne vous est plus donné, c'est à vous de le matérialiser, par exemple en tapant avec le dos d'un stylo sur la table ou avec un métronome.

Les silences dans la mélodie. Exemple1

Les silences dans la mélodie. Exemple2

Les silences dans la mélodie. Exemple3

À noter


Dans l'exemple 3, les soupirs ont uniquement pour but de raccourcir la durée de la note.

-----------------------------------------------------------------



La totalité de ce cours, les exercices, les enregistrements et les téléchargements vous attendent

DEVENIR MEMBRE

FORUM


Connectez-vous pour poster une question, une remarque...


Zaefire
Posté le 10 juillet 2018 à 00h04

sdj je crois que c'est un "si"plus grave que le "si" de base. Un peu comme quand on met un do au dessus de "si" ce dernier est plus aigu que le premier do.

sdj
Posté le 15 mars 2017 à 10h59

bonjour
sur la portée 9 du deuxième exercice supplémentaire je vois un "si" qui est en dessous du "do' selon la correction quel est le son que ce "si" donne

Rangoon
Posté le 26 juillet 2016 à 13h32

Merci !

fb314955@skynet.be
Posté le 15 mars 2016 à 10h54

Merci, maintenant c'est clair. Votre site et vos réponses sont très clairs.

Webmaster
Posté le 15 mars 2016 à 10h49

Non, le soupir est essentiel pour compléter la mesure. Une mesure à deux temps ne peut pas se composer d'une noire seule.

fb314955@skynet.be
Posté le 15 mars 2016 à 10h48

Pardon d'insister mais maintenant j'ai un doute. Sur une mesure à 2 temps, une noire suivie d'un soupir ne revient pas simplement à une noire toute seule? Le soupir n'est-il pas superflu?

Webmaster
Posté le 15 mars 2016 à 10h41

Noire / soupir, à la place de blanche, pour la raccourcir, en résumé.

fb314955@skynet.be
Posté le 15 mars 2016 à 10h41

Merci pour votre réactivité. Je ne voyais pas de soupirs à côté de blanches dans le 3e exemple, d'où ma question.

Webmaster
Posté le 15 mars 2016 à 10h11

Ce n'est pas la noire qui est raccourcie mais la blanche.

fb314955@skynet.be
Posté le 15 mars 2016 à 09h59

Bonjour, pourquoi faut-il un soupir pour raccourcir une noire dans le 3e exemple puisque de toute façon celle-ci fait un temps?

freddy
Posté le 21 juin 2015 à 20h36

Bonjour,
Dans les silences dans la mélodie, exercices complémentaire dans le deuxième c'est un 2/4 temps le silence fait 4 temps hors on es en deux temps cela ne devrais t-il pas être un 2 temps
Freddy

Webmaster
Posté le 22 juin 2015 à 09h44

freddy, le sujet est abordé dans le cours précédent. Lorsque la mesure est entièrement silencieuse, il est d'usage de mettre une pause. Ceci est valable en 4/4, en 2/4, en 6/8 ou autre....

eriksatie1
Posté le 21 juin 2015 à 18h19

Merci pour ce site. Je n'ai jamais pu apprendre que des rudiments de solfège et beaucoup par moi-même. A l'école de musique de ma petite ville, on m'a refusé et fait gentillement comprendre qu'il n'y a pas de cours pour les vieilles de mon âge....Je chante en chorale et m'aide avec harmony assistant . J'ai beaucoup progressé. Pas de problème au niveau du nom des notes. mais ce qui me gêne le plus c'est de ne pas pouvoir savoir chanter la note d'emblée. Pour l'instant je révise les bases et j'espère allez plus loin avec vous Monsieur Voinet .

mms
Posté le 12 juin 2015 à 14h42

Bonjour,
je tenais à vous remercier pour ce site. En effet, je débute le piano (assez tard à 23ans) et j'ai de forte lacunes. Les cours étant trop chers pour le moment j'ai cherché sur internet et votre site est tout simplement génial ! Donner gratuitement tant d'informations si bien synthétisées, bravo !
Merci encore !